Maylandia estherae Minos Reef

Il est rare de trouver un mâle OB sauvage dans le commerce, Sonny a la chance d'en possèder un absolument sublime,
il m'a autorisé à lui consacrer une page, alors profitez de ces superbes photos. C'est par ici

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Un grand merci à Fabrice (agali) qui m'a donné ce superbe petit mâle O F1

 

Les mâles peuvent être bleus (B), oranges ou plus exactement roses (O) et oranges tachetés (OB), les femelles peuvent être O ou OB.

Les femelles les plus rouges sont originaires de Minos Reef et Metangula (où il est possible qu'elles aient été introduites ???)

Les mâles de forme O ne sont présents semble-t-il qu'à Minos Reef.

 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
 

Maintenance en aquarium

J'ai maintenu ce mbuna il y a plusieurs années, à l'époque il était commercialisé sous le nom de "zebra rouge" (quand on voit le mâle, on ne comprend pas tout de suite pourquoi,en plus les femelles de l'époque n'étaient pas très rouges). J'ai compris lorsque j'ai vu arriver les premiers sauvages sur le marché, les femelles étaient vraiment mille fois plus colorées, les mâles étaient beaucoup plus brillants.

C'est un mbuna moyennement agressif, je maintenais 2 mâles (1 bleu et 1 rose) et 2 femelles O. Le mâle bleu dominait le rose, mais il ne l'a jamais harcelé, peut être ne le prenait il pas pour un concurrent potentiel.

Ils étaient dans un bac de 125x45x60 bien enroché avec des Tropheops sp. "red fin", des Tropheops sp. "red cheek", des Pseudotropheus saulosi, le dominant du bac était le mâle red fin, son lieutenant était le mâle estherae bleu.

C'est un mbuna absolument splendide, chez moi il était coloré en permanence, en parade perpetuelle et pourtant ce n'étaient pas des sauvages, mais plutôt des souches dégénérées par les reproductions intensives et consanguines.

Je le maintiens de nouveau depuis juillet 2006, (en quatuor, puis en trio et depuis peu en groupe 2/5) cette fois ci ce sont des sauvages ou des F1.
Du point de vue des couleurs, la différence et flagrante surtout les femelles qui sont quasiment rouges.
Côté comportement, je dois avouer que je ne constate pas de différence notable.

Ils sont dans un bac de 120x40x45 (oui, je sais 150 serait souhaitable...), mais même si je ne conseille pas cette maintenance un peu limite, tout se passe bien. Ils sont avec 1/1 Pseudotropheus sp. "zebra long pelvic", 1/4 Labeotropheus trewavasae Thumbi West Island, 1/2 Tropheops microstoma et 1/2 Pseudotropheus sp. "polit. Surpeuplement évident, mais c'est provisoire.

Je suis toujours aussi "fan" de ce mbuna, qui bien qu'étant un grand classique parmi les cichlidés du Lac Malawi n'en reste pas moins toujours trés prisé.

 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir


Les femelles ne se font pas de cadeau, les prises de bec sont fréquentes

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir


La ponte et la parade qui la précède sont des moments inoubliables.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
 
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir


Les alevins sont dès la naissance noirs et blancs/beiges, dans la plupart des cas, les noirs sont des mâles, les autres des femelles.
Dans une ponte que j'ai élevé, j'ai eu la surprise d'avoir 3 femelles brunes.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Merci à Sybille & Greg de m'autoriser à utiliser leurs photos.



Retour

  Visitez la page des Partenaires.  

Optimisé pour une largeur d'écran de 1200 pixels, il est nécessaire d'activer Javascript, Copyright 2004/2013 sErGiO13

Dernire modification de cette page le 28/02/2013 18h02